Achille Wringer graveur itinérant

lundi 20 juin 2011

photos vernissage centre de la gravure

246885_10150208361610382_103031480381_7374051_1837934_n242530_10150208363700382_103031480381_7374103_5776684_o256880_10150208350580382_103031480381_7373906_6338786_o243404_10150208362335382_103031480381_7374069_3496109_o259993_10150208362340382_103031480381_7374070_5936810_n

(c) Centre de la gravure et de l image imprimée de La louviére

Posté par achillewringer à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


mardi 10 mai 2011

Achille reprend du service

10 juin 2011 : Vernissage « Chemin faisant »

Un vernissage qui débordera dans la rue des Amours. 
Avec Achille , le graveur itinérant et son atelier mobile ;  animation musicale par Michel Mainil et son jazz band.


 

3 juillet : AU CENTRE DE LA GRAVURE à 16h30, dans le cadre de Chemin faisant. Un parcours dans les collections du Centre de la Gravure,


 

 

Chemin faisant …... à travers les collections du Centre de la Gravure - 11/06 au 18/09/2011

    
L’exposition propose un cheminement multiple à travers les collections constituées par le Centre de la Gravure au cours des trente dernières années. Elle tente de remédier à l’impossibilité d’une présentation exhaustive par une approche axée sur diverses orientations complémentaires aussi représentatives que possible des sensibilités graphiques de notre temps. Elle se veut dès lors subjective, parfois ludique, engagée ou réductrice mais certainement jubilatoire. 

 


Ce parcours gravé, qui déambule à travers diverses thématiques, n’en reste pas moins un réquisitoire destiné à mettre en valeur les spécificités de l’estampe. Le monde de l’art imprimé est plus que jamais marqué par un caractère expérimental et combinatoire. Bon nombre d’artistes viennent à ce medium pour en explorer les multiples possibilités et élargir ainsi leur champ d’expression. La grande variété des procédés utilisés, allant des moyens les plus traditionnels aux plus novateurs, va de paire avec la mise au point de formules inédites, bien souvent finalisées au sein d’ateliers dans lesquels les imprimeurs jouent un rôle primordial. Si matrice, support et impression font l’objet de multiples investigations, les questionnements sur le rôle de l’image font également partie des nouveaux champs exploratoires de l’estampe contemporaine.
 
SUR LA PISTE DU SÉMIOLOGUE
 
Depuis la nuit des temps, au fil de toutes les civilisations du monde, l’humanité a instinctivement désiré s’exprimer par l’empreinte et le signe. Traces de mains, hiéroglyphes, sceaux chinois et autres icônes ne sont jamais une fin en soi, mais toujours un moyen de communication. Traduire une émotion reste une des aspirations essentielles de certains artistes contemporains à travers un art parfois plus poétique et évocateur que déclaratif. Les signes qu’ils nous livrent oscillent entre écriture et forme, se rapprochant du geste plutôt que du mot pour entrer en dialogue avec le spectateur. Pour ces plasticiens, l’art quitte le monde du réel pour revêtir une fonction symbolique voire initiatique. Icônes et glyphes s’y côtoient dans une volonté de rejoindre un langage universel.
 
Joan Miró compte parmi les acteurs majeurs de l’art moderne. Sous l’influence des  écrivains surréalistes il développe dès 1924 un vocabulaire stylistique exubérant d’une expressivité poétique inimitable.
Joan Miró, Nocturne, 1953, lithographie originale
contenue pliée dans la revue Derrière le Miroir n°57- 58-59: Miró
 
Dans la foulée de cet art gestuel et signalétique, les estampes de Robert Motherwell, Bram van Velde ou Gabriel Belgeonne sont mises en exergue à ce stade du parcours gravé. Plus statiques, les estampes de Philippe Vandenberg, Eduardo Chillida et Richard Serra font figure d’emblèmes. Ce n’est pas un hasard si deux de ces artistes sont aussi et parfois avant tout des sculpteurs. Les vocabulaires stylistiques proposés par les estampes très matiéristes d’Antoni Tàpies et Paco Knöller, se font narratifs, évocatoires ou musicaux chez Dirk Vander Eecken et James Brown.
 

 
 
SUR LES TRACES DU GÉOGRAPHE
A la manière du géographe, l’artiste traduit son rapport au monde en collectant et en répertoriant sur le papier les traces minérales, végétales ou organiques de notre planète Terre. Entre révélation et effacement, le  registre des inventaires est innombrable. Pour les uns, l’enjeu de la collecte vise à détailler minutieusement certaines des multiples beautés du paysage. Pour d’autres, il s’agit de fixer des impressions éphémères vécues au rythme des jours et des saisons. Par le biais de témoignages photographiques ou graphiques, l’artiste se concentre parfois sur les seules vibrations du monde et tente de traduire les sensations ou émotions ressenties. Poursuivant le vieux rêve de composer avec patience « atlas, herbiers et rituels » dans l’esprit de Mallarmé, il s’approprie un territoire d’autant plus saisissant qu’il est le sien propre et restitue les images mentales venues du tréfonds de sa mémoire.
 
Explorant jardins, campagnes, nuées et fonds marins, les uns s’emploient à décrypter la nature à travers les variétés et phénomènes qui ont su les émouvoir comme Lise Duclaux, Catherine Viollet, Michel Degand, José Maria Sicilia ou James Brown. Parfois, l’encyclopédiste se meut en nomade. Son expérience du monde s’inscrit dans la durée, celle de la promenade. C’est ainsi qu’au fil de séries spécifiquement graphiques, Françoise Roy, Els Vos, Kikie Crêvecœur, Muriel Moreau  et Christiane Baumgartner, nous livrent les bribes fugitives d’un univers végétal, oblitéré par le temps. Le choix d’estampes de Balthasar Burkhard et Jean Dubuffet permet d’aborder des répertoires  plus minéraux.
 
<<< Michel DEGANDTraverses, 2008, avec des textes de Pierre Dhainaut et Jean-Pierre Nicol, livre imprimé en sérigraphie, 84/120
 
Pour compléter cette déambulation à travers les collectes et répertoires, tout en s’écartant quelque peu des routes du géographe, il convient de citer certains aspects du travail de Nancy Spero et Dirk Vander Eecken.  Nancy Spero’s Alphabet of Hieroglyphs présente un inventaire de tous les motifs utilisés par l’artiste dans ses impressions sur zinc et  polymère depuis 1975. Au même titre, le livreVoyage à l’Anvers réalisé par Dirk Vander Eecken constitue une sorte de carnet thématique en forme de clin d’œil à sa ville natale.
 
DANS LES PAS DE L'HISTORIEN
Dans les pas de l’historien, l’artiste charge l’image de témoigner de ses sentiments voire de son indignation face à des événements collectifs qui ont investi ou dépassé son propre vécu. Son regard se veut conscience ; son rôle est de révéler pour mieux dénoncer. Grâce à l’imprimé et à son pouvoir de diffusion, il donne à son engagement politique et social une valeur de manifeste poursuivant ainsi une tradition qui remonte aux origines mêmes de la gravure, à l’époque où Hieronymus Bosch, Pierre Breughel et Lucas Cranach, utilisaient ce médium pour dénoncer les injustices religieuses ou les abus de pouvoir.
 
Narratives ou suggestives, ces estampes visent à fixer un temps suspendu et à préserver une mémoire en regard des chaos de l’histoire.
 
Les œuvres issues d’un contexte historique précis peuvent donner lieu à un constat de nature journalistique, comme chezChristiane Baumgartner ou Sarah Wiame, et à des  dramatisations différées, comme chez Zoran Music, Pablo Picasso, Nancy Spero ou Roberto Matta.
 
<<< Christiane BAUMGARTNER1 Sekunde, 2004, suite de 25 gravures sur bois, IV/V
             
Les emprunts à l’histoire comme à l’histoire de l’art sont une constante chez Mimmo Paladino et Georg Baselitz. Conformément à la vocation de la trans-avant-garde italienne, l’œuvre de Mimmo Paladino se nourrit de références à l’Antiquité, à la culture byzantine, à la sculpture romane ou aux arts africains. Le même type de figuration subjective caractérise le travail de Georg Baselitz. Le traitement expressionniste des gravures Casa Gaudi et Drei Lampen suggère naturellement un sentiment de précarité, la résurgence d’une mémoire collective aussi douloureuse qu’indéfinissable.
Pierre Alechinsky a coutume de peindre ou dessiner sur de vieux papiers, livres de comptes ou cartes anciennes. Lorsqu’il réalise des gravures ou des lithographies, il choisit souvent, dans une même démarche, d’imprimer sur des fac-similés de documents périmés.
 
AU FIL DE CHRONIQUES INTIMES
Lorsque l’artiste fait appel à sa mémoire individuelle, les images qu’il propose deviennent  autant de morceaux choisis au fil de son parcours personnel à la façon d’un journal intime. Cette  aspiration à être reconnu dans son identité, cette volonté de réunir  vie privée et regard d’autrui,  passent, pour bon nombre de créateurs, par les voies du livre et de son caractère confidentiel autant que par l’estampe, dont certaines techniques expriment à merveille les mystères psychiques.
Il en résulte des images à connotations plus ou moins dramatiques, allant de la satire, comme chezThierry Lenoir, au questionnement métaphysique, comme chez Jean-Charles Blais, en passant par le regard analytique de Jim Dine ou l’ambiguïté souvent cruelle de Louise Bourgeois
L’art imprimé construit à la manière d’un journal intime peut déboucher sur des réalisations allusives d’une grande sensualité, comme chez Carole Benzaken, Kiki Smith, Kenneth Alfred ou Annick Blavier.  Enfin, l’œuvre gravé de Jean-Michel Vaillant apparaît comme un champ d’introspection propre à symboliser les circonvolutions de la pensée. Ce graveur manie le burin à la manière d’un orfèvre, sculptant le cuivre de motifs raffinés.
 
Carole BENZAKEN , Candide, 2000, lithographie, 22/30
 
TEL UN COUREUR DE FOND
L’artiste se plaît parfois à  dompter rythmes et espaces. Par nature, l’estampe se prête au nombre, à la série, à la séquence. Résultat d’une pulsion émotionnelle ou  d’une démarche plus intériorisée et rigoriste, l’impression se décline sur un mode lyrique ou en termes de mouvance construite à l’aide des moyens qui lui sont propres.
Dans cet univers de déclinaisons, chaque œuvre existe à la fois pour elle-même et comme fragment d’un processus infiniment recommencé.  Cette approche sérielle entraine certains artistes à produire un art environnemental par un déploiement dans l’espace des différentes pièces d’une série. Parfois même, l’image répétée s’échappe des contraintes du cadre pour conquérir le mur dans une dynamique libératrice.
 
Cette démarche sérielle fut souvent exploitée par Peter Cunliffe  comme dans les grands bois de la série Cannon.
Beaucoup d’artistes assimilables à la mouvance construite sont essentiellement connus pour leurs sculptures tandis qu’ils produisent un art imprimé en étroite complémentarité avec leur travail tridimensionnel. C’est le cas de Pol Bury, Donald Judd ou François Morellet. Les estampes minimalistes de Sol LeWittou de Marthe Wéry viennent en écho de recherches théoriciennes spécifiquement axées sur la couleur et la surface.
 
Peter CUNLIFFECannon # 3, 2004, gravure sur bois, A/P III/IV >>>
Les œuvres graphiques de Sean Scully ou de Jean-Pierre Scouflaire peuvent être qualifiées de matiéristes. Ces artistes interrogent la matérialité à travers la superposition des couches de couleurs, les effets de transparences et de flous, la dynamique des compositions. Les matériaux et les supports soigneusement choisis viennent ensuite apporter toute leur richesse expressive lors de l’impression.
 
SUR LA ROUTE DU DRUGSTORE
SUR Dès le début des années 60, le Pop’art fait entrer l’objet de consommation courante au musée. Les célèbres boîtes de conserve Campbell’s Soup immortalisées sur la toile par Andy Warhol  ne sont qu’un exemple parmi tant d’autres. Le processus opposé, grâce au multiple, a permis l’investissement du champ commercial par une diffusion massive de l’art. Œuvres sur papier destinées à être emportées par les visiteurs, images monumentales placardées en milieu urbain, réappropriation par l’imprimé des produits de consommation, autant de nouvelles méthodes destinées à injecter la création dans la vie quotidienne. A l’inverse, pour d’autres créateurs, la société de consommation devient la cible d’une critique du système en dénonçant les pratiques occidentales inféodées à l’argent .
 
 
Claude Closky travaille depuis plusieurs années à repenser les formes et les moyens de diffusion de l’œuvre d’art et à inscrire son action dans le quotidien. Revisitant le monde de l’imprimé, il propose des œuvres exploitant différents modes d’expression tandis que Barbara Krugerutilise des images stéréotypées assorties de slogans d'une apparente banalité dans tous ses photomontages.  
Les affiches monumentales de Michel François, destinées à être placardées en milieu urbain ou distribuées massivement, soulèvent la question du rapport très analytique qu’entretient l’artiste avec la photographie. Pour Michel François, la pièce unique n’existe pas.
 
<<< Barbara KRUGERSavoir c’est pouvoir, 1989, sérigraphie, 94/100
La réflexion acide de Marcel Broodthaers sur le statut de l’art et du musée dans la société contemporaine se traduit par l’intégration d’objets volontairement insignifiants dans ses créations. L’objet dépareillé, le rebus, la banalité ou la ruine constituent des terrains de prédilection pour Pierre Buraglio, Takesada Matsutani ou Thierry Wesel

Posté par achillewringer à 17:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 21 avril 2010

expo " étâts de matiéres "

casa_affich_1

Deux techniques, deux recherches artistiques se côtoient dans l’exposition proposée par Marc HUBERT.

L’une, Peinture matiériste. Peinture sans fonction narratrice, Laissant le spectateur seul face à l’impression que lui transmet la peinture.

Une peinture pour la contemplation d’elle-même cherchant à montrer ce quel pourrait être sans que l’homme ni amène ses névroses, ses dieux, ses pensées, ses refus, ses questions.

L’autre, la gravure itinérante sur linoléum. Issus de son atelier mobile les textes, images, logos,…vous invitent à (re)découvrir cet univers saisissant de l’image imprimée.

Une gravure pour se rappeller que cette ancienne technique à encore sa place dans notre univers contemporain.

Le jours du vernissage, Marc HUBERT présentera et animera son atelier mobile de gravure issus de la rencontre entre une essoreuse à vêtement de 1912 et un établi de machine à coudre.

www.Achillewringer.canalblog.com

www.Marchubert.canalblog.com


la case à palabres

44 rue pontis 13300 salon de provence

Posté par achillewringer à 11:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 5 octobre 2009

achille au festival MICHTO

du 23 au 25 Octobre 2009

au festival des arts de la rue et des chapiteaux

au GRAND SAUVOY à MAXEVILLE

renseignements: cirquegones.com

réservation: 0681685915

flymichtorectomodif
MICHTO 2009 DETAIL DE LA PROGRAMMATION au jour le jour
Réservation indispensable ! 06.81.68.59.15
Vendredi

Speeder Gibon (Funambule / Metz)
Tout Public – Ve 18H
Ascension d’un funambule par la face sonore des chapiteaux du
site du festival…
www.myspace.com/spidergibon

Sergeï Holliday and the Disco Spoutnik (concert URSS dangereux /
Nancy) – tout public – Ve 18H30
Dernier concert de la plus grande star du disco russe de tous les temps de l'univers.

La Famille Moultruc (spectacle musico familial / Forcelle St Gorgon)
Tout public – Ve 19H30
Une aventure sonore et familiale pleine d'émotions musicales pour le meilleur et pour
le pire. Tom, Michel et Véronique Mougin-Deltruc.

Cie Etincelle (trapèze ballant / Dye)
Tic Tac Tout public – Sa 16H15
Un numéro de trapèze ballant dans un univers délirant où les jouets vont s'animant,
rebelles et désobéissants!
Des automates en miniature et grandeur nature, hauts en couleur et musicaux,
animés par un personnage mi savant fou, mi enfant terrible...

Le Cubitus du Manchot (trio acrobatique / Nîmes)
Tout public – Ve 20H

Cie Matière Première (Big Beat / Ambiance / Lyon, Grenoble)
Mötöcröss Tout public – Sa 21H30
duo garage power rock
www.myspace.com/motocrossvroum

Samedi

"Le Cubitus du Manchot", c’est un trio acrobatique et musical,
composé d’une fille et deux gars. C’est aussi un spectacle de cirque,
où, le main à main et la gestuelle sont détournés dans des situations
incongrues.

Paloma la didine ( solo corde clownesque / Paris)
Tout public - Ve 20H

Cirque Gones (Nouveau Cirque / Nancy)
Kitchenette - Familial à partir de 3 ans – Sa 14H
Spectacle culinaire et jonglé, enrobé de musique, nappé de
poésie et de chocolat.... Dans une petite cuisine de poche,
les deux personnages mêlent techniques de cirque, théâtre
et pantomime pour nous livrer la recette d’un spectacle doux
comme un dessert... Le gâteau au chocolat, cuisiné pendant
le spectacle, est d’ailleurs dégusté avec les enfants à l’issue
de la représentation.
www.cirquegones.com

Cirque plein d'air
(acrobatie sous yourte / Limoges)
Tout public – Sa 14, Di 15H
Voyage au coeur de la yourte où se mêle le meilleur des portées acrobatiques au
rythme de l’accordéon pour nous narrer trois tranches de vie

Olof Zitoun (nouveau cirque tradtionnel./ Nîmes)
Cirque Topolini Tout public – Sa 15H
C’est avant tout les péripéties de trois personnages, trois professionnels
du cirque, fermement décidés à conquérir leur public par des prouesses
techniques même si maladresses et quiproquos mettent en péril le bon
déroulement du spectacle. Leur devise: "LE CIRK TOPOLINI, OUI, OUI,
OUI!"

Flowers Tout public – Di 16H15
Trois personnages sortis de nulle part ont décidé de monter un
groupe de musique: «Les flower’s » dans lequel ils expriment leur
amour pour les fleurs à travers des chorégraphies mielleuses et des
chansons à l’eau de rose, le tout dans des costumes et un décor
kitchs et ringards…
www.olofzitoun.fr

Okupa mobil (grosse magie / Paris)
Raymond Raymondson Tout public – Sa 16H
Honnête, "Raymond Raymondson" tente, entre deux cigarettes et à
défaut d’être prêt, d’être au moins à la hauteur de ses ambitions. Un
peu dépassé et s’oubliant parfois, il se perd entre sa magie et son
goût réel pour les mauvais gags.

Les Atellanes (histoires / Lille)
Hajet’ lec Tout public – Sa 17H30
Il était une fois … un récit simple et sincère, des souvenirs, des tranches de vie, des
morceaux d’humanité. Louis d’Or 1998.
www.atellanes.chez.com

Cirque Gones (nouveau cirque de tradition / Nancy)
Wunderbar Tout public – Sa 17H30
Quatuor clownesque: les rejetons d'une dynastie de cirque sur la fin voudraient bien
perpétuer la tradition familiale, mais c'est sans compter sur leurs personnalités
difficilement accordables.
www.cirquegones.com

Cie du Chapeau (one-man-show laborieux / Nîmes)
Albert Tout public - Sa 18h30
Après avoir suivi stages et entraînements intensifs pendant de
nombreuses années, Albert se sent fin prêt à monter son spectacle.
Son allure un peu gauche et son manque de confiance en soi ne sont
pas là pour l’aider, mais cette confrontation avec le public, il y tient
tellement… A la fois musicien, ventriloque et manipulateur de
chapeaux excentrique, ce personnage absurde vous présente le
spectacle de sa vie…

l' Estok Fish (cirque forain / Salon de Provence)–
L'Affabulatoir tout public – Sa 20H, Di 20H30
Dans un espace hors du temps, un patron toujours absent tire les
ficelles d’un spectacle à la fois sensible et grotesque. En cirque,
en poésie, en musique et en chanson, les numéros s’enchaînent
dans le cercle de lumière.
www.estockfish.com

Les Brutes Abattues (fanfare / Forcelle St Gorgon,
Nancy) Tout public – Sa 22H
Les brutes abattues abattent la musique en directe à coup de jouet, de
groove, de jazz et de free rock.

Rature – syntaxe rap Sa 23H30

Le Crabe – rap canin Sa 00h30

Dimanche

Histoire d'eux (marionnettes / Nancy)
Vic le Viking Tout public – Di14H
Vic est le fils du chef des terribles Vikings. Pour le récompenser, son
père emmène le petit garçon en expédition, avec les autres guerriers
du village. Seulement voilà, Vic n'a pas le même caractère que ses
pairs, et rien ne lui fait moins plaisir que de monter à bord d'un
drakkar. Mais ce voyage va mettre sa ruse et son intelligence à
l'épreuve.

La chose publique (spectacle musical / Mauvage)
Coup de plumeau Tout public – Di 15H
Un, deux, trois... Coup de plumeau et les notes s'inventent ! Monsieur Plumeau est
chargé de nettoyer une salle de répétition où les musiciens ont laissé leurs
instruments. Coups après coups, il imagine un monde où tout est jeu et s'il essayait
l'accordéon, la clarinette ou le sifflet...Les instruments résonnent sous ses doigts
magiques et la musique s'invite à nos oreilles !

Numéro des 220 Vols ( duo aérien corde musique/Toulouse)
Neuf minutes et demi Tout public- Di16h15

Mme Gimbard ( conte déglingos/Nancy)
Tout public -DI 17h30
Les Belles Histoires de Madame Gimbard. Contes pour ceux qui ont
gardé leur âme d'enfant mais qui voudraient la perdre.

Les yeux fermés( manipulation de rue/Paris)
se cayo ! Tout public -DI 17h45
Manipulation périlleuse et décalée de mots et d'objets Se Cayo !, est
avant tout la rencontre avec Flako et Waba, deux personnages atypiques
aux chaussettes bariolées et à la langue bien pendue qui nous racontent
leurs péripéties "d'Outre atlantique du Sud".

Les frères Chrysanthème "Donne-moi la main tour" – chanson trop sympa
Tout public -Di 19h
Apôtre de la new liturgic music, ces troubadins
parcourent les chemins de la vie afin d'offrir à
leur public une véritable chute du Niagara de
bonheur. Yves, Jean-françois et Jean-claude
vous émerveilleront par leurs chansons aux textes
profonds et aux douces mélodies qui vous
laisseront sans voix..

Plan B 4tet ( jazz syldave/Nancy)
.Concert DI 22H

DJ Bluntsman ( dub step, Dn'B, Jungle/Paris)
Sound system Di23H
,
Le bal de la schnek (bal / Lorraine)
Concert Ve 23H
Rassemblement festif de musiciens improvisateurs lorrains sous forme de bal.

Maria Dolorès (visites insolites / Toulouse)
Improvisations burlesques tout au long du festival
Spécialement rentrée de sa grande tournée aux USA, la grande Maria Dolorès sera
au service des spectateurs, pour leur offrir une visite guidée du site « michtô »,
accompagnée pour l’occasion de Bazar, personnage Nancéien que l’on ne présente
plus.

flymichtoversomodif

Posté par achillewringer à 19:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 8 septembre 2009

Rencontre de Jongleurs à St Priest Ligoure(87)

Perdu au fin fond de notre campagne, se déroule chaque année (ou presque) un rassemblement de jongleurs, artistes et saltimbanques... où Achille débarquera avec son atelier de gravure itinérant

cette année c'est du 18 au 20 sept 2009 que

QUO FAI PAS DE MAU organise la 7eme édition de sa fameuse Rencontre de Jongleurs

DSC05048

St Priest Ligourre petite bourgade située à proximité de Limoges attire de nombreux jongleurs à venir se poser en fin de saison estivale pour jongler et passer de bons moments en toute convivialité...

AU MENU

Hocus pocus

Le cirque plein d'air

Fanfare la collectore

Cabaret Quo FAI

Bazar Forain

Freestyle MB

Soliloque

Ateliers de jonglerie, jeux de la jongle, Scène ouverte...

Camping,douche ,salle et chap', miam-miam et glou-glou

RENSEIGNEMENTs ET RESERVATIONs: 06/13550274

plan:http://www.carte-france.info/carte.php?lat=45.6509&lng=1.29179&zoom=12

Posté par achillewringer à 12:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 5 septembre 2009

bonne rentrée à tous

salut les amis,

bonne rentrée à vous tous, je vous souhaite d'ores et déjà un belle saisons pleine d'émotions et de découvertes.

je post ce message pour vous proposer mon atelier de gravure itinérant que je développe depuis un an.

Cet atelier de linogravure monté sur un établi de machine à coudre avec des roues de vieux landau utilise comme presse une ancienne essoreuse à vêtement de 1912 fabriquée au états-unis.

L'ensemble donne une petite charette poétique et originale avec laquelle je produis un éventail de petites gravures (format a5) que je propose à prix libre.

Je l'ai fait tourner cet été sur quatre festivals, le public à été conquis et les organisateurs aussi.

Je me disais que ça pourrait être inclus dans une de vos nombreuses manifestations  ou en première partie d'une soirée spectacle.

laissez moi vos avis, gardez la pêche et attention à la grippe!

à bientôt

Achille

Posté par achillewringer à 13:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 14 août 2009

ZINZAN FESTIVALles baux de provence

achille wringer et son atelier mobile seront au

ZinZan festival

du 20 au 23 aout 2009

Musiques et Traditions Populaires en Provencezinzan


infos, réservations : 0671205625 - 13tapenade13@gmail.com



Rencontres de Luthiers :

Exposition d'instruments, démonstrations, échanges de savoirs faire. Avec :

Bruno Salenson, Marie Picard, Dominique Bougé, Les Kalimbas du Vent

Du 20/08/09 au 23/08/09 : ZinZan Festival aux  Baux-de-Provence


)

                               

En ville aux Baux de Provence à 19:00, 19:30, 08:00

           

Entrée : Entrée gratuite (Soirée du 20 et journée du 23 gratuites) Pass (Pass soirée complète (3 concerts) 20 € / Pass 2 soirs (6 concerts) 35€): 20.00 € - 35.00 € Plein tarif (Concert dans le village (St Vincent, Porcelet) 10€ / Soirée Espace Baume 15 € / ): 10.00 € - 15.00 € > 

       

Programmation

Jeudi 20 août
Ouverture du Festival, place de l'église
A partir de 19h : apéro, démonstration luthiers, participation collectif Tapenade et Manja-Pèlos.
A partir de 21h : Bal avec Duo Artense et Manja-Pelòs.
Fascinés par la musique de l'Artense, marquée par un rapport au chant et à la danse très fort, le duo s'engage corps et âme dans la musique de ce plateau auvergnat célèbre pour ses violonaires et cantaires. La complicité de Basile et Hervé se révèle dans leur passion pour cette musique originale, riche de liberté mélodique et rythmique.

Vendredi 21 août
20h : église St Vincent - Martina Joia de Peira.
Née a Toulouse, cité Raimondine, Mère et protectrice des troubadours, Martina "Jòia" de Peira est l'héritière de la grande tradition vocale des pays d'oc. Sa voix est tissée au fil de cette langue d'oc, élue des Troubadours. Aujourd'hui, revenant sur ses propres traces, elle reste fidèle à la voix nue, tant dans l'art savant des Troubadours, que dans celui spontané de l'art populaire.
21h : Espace Baume - Laurent Cavalié (La Fabrique) - Ange B. (Fabulos Trobadors) - Rita Macedo (Femmouze T.).
23h : Espace Baume - La Talvera (bal trad).
La Talvera, c'est un groupe inclassable et bigarré. Ni ragga, ni world, ni exclusivement traditionnel, il est empreint de ses rencontres avec le Massilia Sound System, mais aussi les curureiros brésiliens et autres musiciens trads. La musique de La Talvera reste ancrée dans la tradition mais crée des liens dans la contemporanéité en jetant des ponts, d'un continent à l'autre, d'un temps à un autre.

Samedi 22 août
20h : Cours des Porcelet - Melhau, Combi, Lo Diable es Jos la Porta.
21h : Espace Baume - André Minvielle.
Minvielle chante, biguine, scande, rappe, dérape, pulse,  éclate de virtuosité et de joie simple. Minvielle, en tragique, fils naturel de Lacan, Bobby Lapointe, Nougaro et Babs Gonzales.
23h : Espace Baume - Ensemble Chabrier (bal trad).

Dimanche 23 août
Clôture du festival : du lever au coucher, mangeaille, bœufs et bals improvisés.        
Artistes : Ange B, Martina Joia De Peira, Rita Macedo, André Minvielle, Laurent Cavalié, Bernard Combi, Duo Artense, La Talvera, Manja-Pelòs, Jan Dau Melhau

Posté par achillewringer à 15:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 2 août 2009

festival arts et vigne

achille sera Du 3 août 19:00 au 5 août au Festival Arts & Vignes au LABO à Châtillon-en-Diois (26)

LE LABO                                     logolabo2

Le Centre de Recherche Artistique et Ludique (C.R.A.L) est régi par une association de loi 1901 dont le but est de promouvoir les arts, l’esprit et l’éveil corporel sous toutes ses formes. C’est une salle voûtée de 65m2 lumineuse et chaleureuse où se trouve tout l’équipement nécessaire pour pouvoir exercer toute forme d’arts, cirque, danse, yoga… Il est également possible d’y diffuser des spectacles ou d’y installer des expositions, installations, etc. Le labo est en rez-de-chaussée avec un parking à proximité ; habilité à recevoir tous les publics dans de bonnes conditions. Le LABO fonctionnera selon 3 axes principaux :

- DES EXPERIENCES CIRCASSIENNES Acrobatie, Jonglerie, Equilibre sur matériel, Aérien, Clown, Magie.
- Stage de cirque pour les enfants pendant les vacances.
- Petits stages de cirque enfant les week-ends, initiation et perfectionnement.
- Le Labo se déplace aussi dans les écoles : ateliers découverte du cirque, formation d’enseignant, spectacles. Toutes ses propositions sont encadrées par un ou plusieurs artistes qualifiés et utilisant du matériel professionnel adapté.

- DES EXPERIENCES SPECTACULAIRES Spectacle de rue, Danse, Musique, Théâtre, Cirque, Exposition, Installations…
- Diffusion des spectacles de la Cie Gène et Tics manipulation en tous genres, clownages
- Présentation du travail des compagnies en résidence artistique
- Diffusion de spectacle d’artistes associés

- DES EXPERIENCES LOCATIVES Cirque, danse, yoga, musique, autres
- le labo propose en location son lieu et son matériel (tapis, musique, lumière, etc.) à toute personne où association menant un projet artistique. . Infos au 04 75 21 65 06

http://www.geneettics.com/logolabo2

Posté par achillewringer à 16:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 29 juillet 2009

wellcome

enfin, je crée un espace sur la toile pour que vous puissiez découvrir Achille son atelier mobil et ses créations.

à bientôt

Posté par achillewringer à 15:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]